9571917_pUn enfant âgé de 11 ans et sa soeur de 8 ans ont disparu mercredi après-midi alors qu'ils jouaient dans le jardin du pavillon de leur parents à Porcheville, dans les Yvelines, avec un handicapé mental léger de 27 ans qu'ils auraient suivi, a-t-on appris de source proche du dossier. Les autorités ont déclenché jeudi matin la procédure alerte enlèvement.

Les enfants portés disparus sont Christophe Barella, "11 ans, 1m30, cheveux châtain, lunettes de vue, pantalon de jogging bleu foncé, blouson bleu, baskets grises", et Lucie Barella, "sa soeur, 8 ans, 1m15, menue, cheveux châtain aux épaules, parka rose pâle, jean bleu, peluche marsupilami accrochée à la parka". La police précise qu'"ils sont accompagnés du suspect de leur enlèvement", un "handicapé mental léger de 27 ans, 1m80, mince, cheveux bruns grisonnants, blouson de moto noir avec inscription orange sur les manches et la poitrine, jogging bleu, baskets grises".

Chien pisteur et hélicoptère

Mercredi après-midi les deux enfants jouaient comme ils en ont l'habitude dans le jardin du pavillon de leurs parents avec Ludovic Bilotte, 27 ans, un handicapé mental léger. Vers 16 heures le père des enfants a constaté qu'ils n'étaient plus dans le jardin et a entrepris des recherches. Selon les premiers éléments de l'enquête les deux enfants auraient suivi le jeune adulte et se seraient dirigés à pied vers la ville voisine de Gargenville, dans les Yvelines, où leur trace a été perdue.

Vers 18h les parents ont prévenu les policiers qui ont entrepris les premières recherches sans résultats. Vers 19h, ils ont reçu les renforts d'un chien pisteur et d'un hélicoptère muni d'un projecteur alors que les gares et stations de bus faisaient l'objet d'une surveillance et que la centrale électrique de Porcheville était fouillée.

En cas d'informations, les autorités vous demandent de ne pas intervenir vous même mais de composer le 0 805 200 200 ou d'envoyer un courriel à : alerte.enlevement@interieur.gouv.fr

Alerte Enlèvement a été déclenché. C'est la deuxième fois que ce dispositif est mis en place et a permis de retrouver sain et sauf les enfants jeudi après-midi.

Ludovic Bilotte a été mis en examen mais les parents des deux jeunes enfants ne lui reprochent rien.