roissyLe tribunal correctionnel de Bobigny a condamné mercredi douze des seize ex-bagagistes de la société CBS à des peines de trois mois à trois ans de prison ferme pour des vols dans des valises en transit à Roissy, en 2004 et 2005. Seul Mustapha Douchmane, 35 ans, condamné à 4 ans de prison dont 1 avec sursis et 20.000 euros d'amende, devrait retourner en prison.

Dix-neuf des vingt prévenus ont par ailleurs été condamnés à payer solidairement la somme de 28.000 euros à la compagnie Air France, partie civile dans ce dossier, dont 20.000 au titre de l'atteinte à son image de marque.

Les mêmes personnes doivent payer 1 euro de dommages et intérêts à la société de tri-bagages Connecting Bag Services (CBS), également partie civile, ainsi que 400 euros chacun au titre des intérêts civils.

Lors de ses réquisitions, jeudi dernier, le procureur avait souligné les "problèmes de sécurité pas résolus à Roissy". Et il s'était étonné du "zèle avec lequel les prévenus ont été capables de dénoncer la loi de la jungle qui règne à Roissy. A les entendre, tout le monde vole à Roissy".

En rappelant qu'il s'était rendu plusieurs fois à Roissy au cours de l'enquête, il avait remarqué qu'il n'y avait pas eu de "changements notables dans la façon de travailler d'Air France, de Connecting Bag Service (CBS) ou d'Aéroports de Paris (ADP)" depuis que les vols ont été découverts. "On peut s'inquiéter de la résurgence des vols à Roissy. On n'a pas tiré de leçons des dernières expériences" et "le parquet aura encore du travail sur Roissy", avait-il insisté.

Mais, on peut noter que les peines données ont le but de donner l'exemple. Le tribunal a fait preuve de fermeté en l'encontre des bagagistes.